FEMUA 10: Environ 1650 arbres plantés au lycée d’Adiaké

0

Adiaké, 1er mai (AIP)- Environ 1650 arbres ont étés plantés au lycée d’Adiaké, dimanche, par la fondation Magic system, en collaboration avec le ministère des Eaux et Forêts, en marge de la 10ème édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA 10) dont l’apothéose a été délocalisée dans cette ville.

Traduisant les encouragements du ministre des Eaux et Forêts à la fondation Magic System, le directeur de cabinet Soro Doplé, a indiqué que « cet acte de haute portée », à savoir le projet « une école, 5 ha de forêt », a un objectif à terme de 6000 ha de plantations forestières pour 1200 établissements scolaires sur toute l’étendue du territoire national.

Pour lui, ces actions de reboisement contribuent à relever le taux de couverture forestière de la Côte d’Ivoire.

Le préfet d’Adiaké, Trazié Lucie, le député-maire Hien Sié Yacouba et le proviseur du lycée Gbalé Charles ont également tenu à encourager la fondation Magic System pour avoir pensé au réchauffement climatique et choisi Adiaké pour l’apothéose du FEMUA 10.

Le directeur exécutif de la fondation Magic System, Jean Louis Boa, qui a procédé à la remise de matériel de salubrité, notamment des pelles, des brouettes, des arrosoirs et des poubelles, à la mairie d’Adiaké, a indiqué que l’action humaine étant une des causes du réchauffement climatique, il faut également des actions humaines pour l’endiguer.

Cette opération de planting d’arbres a lieu en prélude au concert délocalisé du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) dont le thème, cette année, est « l’Afrique face aux défis du réchauffement climatique ».

« Chacun doit de son côté jouer son rôle dans la sensibilisation contre le changement climatique. Le FEMUA est une belle tribune pour sensibiliser, surtout les jeunes, à ne pas détruire l’environnement », a déclaré Salif Traoré dit A’Salfo lors du lancement au siège de l’UNESCO début mars à Paris.

Adiaké accueille le premier FEMUA délocalisé comme décidé par la fondation Magic System en 2016, après le rendez-vous manqué de Korhogo en raison de la mort de l’artiste congolais Papa Wemba en plein concert, a-t-on noté.

 

Source: AIP

Commentaires

commentaires